Repaire #3: Gilles & Thérèse

Plus qu’un spectacle, “Nos Repaires” forme un tout, un ensemble de cinq micro-performances liées entre elles par le même processus créatif, une réflexion sur l’essentiel et une belle alchimie. Qui de mieux placés que les duos interprète-metteur·euse en scène pour nous parler de leur performance? Derrière Repaire #3, il y a Gilles Poulin-Denis et Thérèse Champagne, un duo qui partage un amour du théâtre qui traverse le temps.

Qu’est-ce qui est essentiel pour vous?

Thérèse: L’amour et la paix intérieure sont essentiels pour moi. En cette période de pandémie, il me semble essentiel de réfléchir à la mort. Elle rode. Si elle passe me prendre, je veux partir en paix. Il me reste à jeter un regard intime sur le fantastique potentiel humain et ce que j’ai fait du miracle de la vie.

Gilles: Je pense que ce qui est essentiel est subjectif à tout un chacun. L’essentiel c’est la santé et l’amour. Mais, j’ai trouvé ça très difficile de voir tout mon secteur, ma communauté se faire dire qu’il n’était pas essentiel. Est-ce que les arts sont moins essentiels que d’autres secteurs? On a beaucoup parlé bien sûr de la santé physique depuis le début de la pandémie, mais pas assez de la santé mentale. Je crois que d’avoir accès à l’art joue un rôle important dans le maintien de la santé mentale. Le rassemblement, même en petit groupe, et de partager une expérience ensemble peut venir briser la solitude et l’isolement. Pour moi, ça c’est aussi essentiel.

Comment avez-vous vécu le processus créatif en temps de Covid-19? Ça a créé de nouvelles opportunités?

Gilles: Le processus créatif pour ce projet était vraiment particulier. Je tiens à remercier l’équipe de la Seizième de nous avoir donné l’opportunité de plonger dans un processus créatif. Ça fait un bien immense de se retrouver à faire du théâtre après des mois de confinement.

Le contexte de la pandémie a créé beaucoup de nouvelles contraintes comme trouver un lieu extérieur accessible, respecter les mesures de distanciations, répéter avec des masques, etc. Mais malgré ces contraintes on trouve le moyen de retrouver le sens du théâtre. C’était aussi important pour moi de ne pas parler directement de la pandémie dans l’œuvre qu’on allait créer. C’est notre quotidien, on vit avec cette nouvelle réalité de la Covid-19, mais il y a encore beaucoup d’autres événements qui traversent nos vies et c’était important d’aborder d’autres sujets avec ce projet.

Thérèse: Le processus créatif me fascine toujours. Il nous emporte au-delà des préoccupations quotidiennes. Une belle bouffée d’air frais en temps de Covid-19.

Quelles sont les contraintes avec lesquelles vous devez jongler pour votre création?

Thérèse: Pendant la pandémie, on passe beaucoup de temps devant nos écrans alors on a choisi de créer un théâtre moins technologique. Tout un défi quand on sait que la voix se perd à l’extérieur et que notre pièce est faite de confidences et de tendresse.

Gilles: Nous avions beaucoup d’envies très tôt dans le processus de création, mais les différentes contraintes de temps et de lieux nous ont menés à revoir nos concepts au profit d’une forme plus simple, plus dépouillée. On a eu envie, après les derniers mois de Netflix, Zoom, Youtube et Instagram, d’inviter le public à une rencontre humaine qui nous active l’imaginaire.

Que préférez-vous chez votre partenaire de création?

Gilles: Je suis très heureux de retrouver Thérèse sur ce projet. On avait déjà travaillé ensemble sur Bonjour, là, Bonjour, mais on avait jamais fait de créations ensemble. Ce que j’aime le plus chez Thérèse c’est son rire contagieux qui illumine la pièce. Elle est pleine de surprises. Ça a été un réel plaisir d’apprendre à mieux la connaître.

Thérèse: J’aime son écoute. Dans cette création, je me raconte beaucoup et Gilles fait revivre habilement en poésie les moments d’une vie d’une autre génération que la sienne. Puis il semble toujours intéressé à découvrir mes nombreux trépieds, micros, bébelles professionnelles qui datent d’une autre époque et qui reposent depuis longtemps au fond de mes garde-robes. On rit beaucoup parce qu’on partage tous les deux un amour du théâtre qui traverse le temps.

Que diriez-vous pour convaincre nos spectateur·rices de venir assister à votre performance?

Gilles: Après les derniers mois, ça m’a fait un si grand bien de mettre de côté les écrans et de me retrouver face à un autre humain (à une distance de deux mètres, bien sûr). Je suis heureux d’avoir pu renouer avec le théâtre et je suis certain que vous le serez aussi. Peut-être même que pendant un instant on arrivera à vous transporter dans un autre monde que celui-ci.

Thérèse: L’art est un mensonge qui dit la vérité (Picasso). Nous vous transportons dans l’univers du conte, où la vie est tellement vraie que vous aurez peut-être l’impression que c’est la vôtre.

***

Repaire #3, la performance de Thérèse & Gilles, se tiendra les vendredi 25 et mercredi 30 septembre sur l’île Granville, dans le quartier de Fairview. Avec le soutien de CMHC – Granville Island.

Plus d’infos sur Nos Repaires et les quatre autres performances sur la page du spectacle.

604.736.2616
info@seizieme.ca

226-1555, 7e Avenue Ouest
Vancouver, C.-B. V6J 1S1

Billetterie

ouverte du lundi au vendredi
de 10h00 à 17h00

604.736.2616
our 604.719.3984 les soirs de spectacle

Billetterie en ligne ici

Achetez vos billets