J’ai voulu que notre programmation 19-20 soit aussi vibrante et plurielle que les gens qui habitent notre siècle et qui entourent notre théâtre

Rapidement, un fil rouge est apparu dans cette saison 19-20, reliant des propositions pourtant très différentes les unes des autres. Ce lien, c’est notre rapport au temps : le passé, sur lequel nous construisons, le présent, qu’il faut sans cesse interroger, et le futur, qu’il faut imaginer ensemble.

Comme point de départ à notre parcours : la France de Vichy, en 1942. Dans Adieu, Monsieur Haffmann, les discours nazis trouvent écho dans ceux qu’entretiennent certains dirigeants d’aujourd’hui sur la question des réfugiés et des migrants. Cette production, décorée de quatre prix Molières, nous rappelle les erreurs à ne pas répéter, mais surtout le courage et la solidarité qui ont illuminé l’un des épisodes les plus sombres de notre histoire.

Dans Gamètes, nous assistons à une puissante joute d’idées entre Aude et Lou, deux amies d’enfance. Accomplissement de soi, maternité, culte de la performance et de la beauté : autant de sujets qui feront surface au cours de cette soirée où tout peut basculer. L’auteure a eu la bonne idée d’entrecouper leur débat de retours dans le temps, révélant ainsi les fondations de leur relation et de leur identité.

On dit que le temps, c’est de l’argent, et c’est justement le sujet abordé par Le NoShow Vancouver. En vous demandant de fixer vous-mêmes le prix de la représentation à laquelle ils vous convient, les artistes questionnent leur valeur et celle du temps qu’ils investissent dans leur art. Nous avons invité les créateurs à adapter ce spectacle à succès à notre réalité, avec l’aide de sept jeunes comédiens vancouvérois que nous avons très hâte de vous faire découvrir.

Comme point d’arrivée à notre saison grand public, nous nous retrouvons en Israël, près de 75 ans après la création de ses frontières. Deux artistes, l’un israélien, l’autre arabe, tentent de créer ensemble un spectacle sur la fraternité. Leur rencontre – maladroite, bouillonnante, symbolique – met en relief les bagages culturels et historiques que nous portons tous, et la manière dont nous devons les reconnaitre dans un processus de réconciliation et de collaboration véritable.

À notre jeune public, nous proposons deux œuvres fortement inspirées des fables et des légendes d’hier. Princesse de personne questionne le rôle des contes de fées dans notre vision des rapports entre les genres, alors que Le Merveilleux voyage d’Inès de l’Ouest nous entraine dans un univers où les animaux savent parler.

À l’image de notre société, le théâtre se transforme, se complexifie et se diversifie avec le temps. Notre programmation grand public 2019-2020 vous offre un aperçu de cette évolution. D’un bijou européen des plus classiques, nous passons à une écriture québécoise contemporaine, suivi d’un théâtre performatif jouissif, pour terminer avec une œuvre israélienne, aux frontières de la danse et du théâtre.

Cette pluralité d’approches et de voix me parait à la fois riche et essentielle. Elle permet de refléter notre époque sous plusieurs angles. Celle-ci n’a rien d’un bloc homogène. Elle est animée par des êtres aux accents, aux parcours et aux sensibilités différentes. J’ai voulu que notre programmation 19-20 soit aussi vibrante et plurielle que les gens qui habitent notre siècle et qui entourent notre théâtre. Que vous soyez un fidèle abonné dont l’histoire d’amour avec la Seizième s’échelonne sur des décennies, un curieux à la recherche de nouvelles expériences ou un expatrié qui a posé ses valises sur nos rives : bienvenue. Il y a, j’en suis persuadée, quelque chose pour vous dans notre saison théâtrale.

Au plaisir de vous accueillir nombreux !

 

604.736.2616
info@seizieme.ca

226-1555, 7e Avenue Ouest
Vancouver, C.-B. V6J 1S1

Billetterie

Lundi au vendredi — 10h à 17h
Ouverture du guichet à 19h les soirs
de spectacle. Fermée lors des jours fériés.

Ou sur la billetterie en ligne ici

Achetez vos billets