Sortir du cadre, ça veut aussi dire sortir de sa zone de confort, quitter momentanément ce que l’on connait si bien pour aller vers une forme d’inconnu

Pour cette deuxième programmation, j’ai été attirée par des oeuvres qui chacune, à leur façon, sortent du cadre de l’habituel, de l’attendu. Par leur irrévérence, leur multidisciplinarité, leur pouvoir d’imagination ou leur hybridité, elles nous invitent à questionner nos habitudes et nos préconceptions, que ce soit au théâtre ou en société.

La saison débute avec Baby-Sitter, une comédie cavalière qui prend plaisir à démonter les étiquettes qu’on appose aux hommes et aux femmes. Avec un humour ravageur, l’auteure québécoise Catherine Léger retourne la question du féminisme en tous sens pour mieux en révéler les multiples facettes. On en ressort franchement divertis, mais aussi quelque peu ébranlés dans nos convictions.

La Seizième s’aventure ensuite pour une rare fois sur le territoire de la diffusion internationale. Dans Chotto Desh de l’artiste d’origine bangladaise Akram Khan, théâtre et danse s’allient pour composer un conte autobiographique qui traverse les continents, le temps et les disciplines. Ce spectacle aux projections splendides dépeint l’enfance d’un fils d’immigrants : un point de vue rarement présenté au théâtre.

Avec Le Soulier, notre artiste enrésidence David Paquet vous offre une échappée hors du réalisme. Fidèle à lui-même, l’auteur de Porc-Épic (présenté chez nous en 2012) a imaginé des personnages aussi attachants que maladroits, qui évoluent dans un univers qui refuse de se soustraire aux règles de la nature. Notre équipe est tombée sous le charme de ce texte à la fois hilarant et bouleversant, et vous comprendrez pourquoi cet hiver !

Nous profiterons du printemps pour vous accueillir hors des murs du théâtre avec Ce qu’on attend de moi de Philippe Cyr et Gilles Poulin-Denis. Chaque soir, l’un d’entre vous sera choisi (sur une base volontaire) pour devenir l’héroïne ou le héros d’un film créé en direct et projeté en plein air au coeur de l’île Granville. Au-delà de sa forme pour le moins originale, ce spectacle émeut par sa capacité à révéler la beauté qui se trouve en chacun de nous.

Enfin, nos jeunes publics feront la rencontre de deux protagonistes qui cherchent à transformer leur monde. Dans Simon a toujours aimé danser, un texte pour adolescents de Simon Boulerice, un jeune homme explore la performance sous toutes ses formes pour transcender la banalité de son quotidien. Pour les enfants, Élise contre l’extinction totale de Paula Humby met en scène une fillette qui tente de sauver l’environnement, un projet de sciences à la fois.

À l’approche de lancer cette saison qui me fait profondément vibrer, je suis fébrile. Sortir du cadre, ça veut aussi dire sortir de sa zone de confort, quitter momentanément ce que l’on connait si bien pour aller vers une forme d’inconnu. Il y a une part de risque dans ce geste volontaire, mais aussi une certitude : celle d’apprendre quelque chose sur soi ou sur les autres. Et n’est-ce pas là l’un des plus beaux usages que l’on puisse faire du temps qui nous est accordé ?

Au plaisir de vous accueillir au théâtre !

604.736.2616
info@seizieme.ca

226-1555, 7e Avenue Ouest
Vancouver, C.-B. V6J 1S1

Billetterie

Lundi au vendredi — 10h à 17h
Ouverture du guichet à 19h les soirs
de spectacle. Fermée lors des jours fériés.

Ou sur la billetterie en ligne ici

Achetez vos billets